Just another WordPress.com site

Home made

[ Cake aux petits pois // Recette ]

Cake petits poisPour environ 6 personnes

ingrédients :

  • 100g de farine blanche
  • 70g de farine de sarrasin
  • 150 mL de lait
  • 3 oeufs
  • un demi-verre d’huile d’olive
  • un demi sachet de levure
  • 250 g de petits pois (en boite ça fait l’affaire)
  • 30g de dés de jambon
  • 50g de pignons de pin

(à savoir que c’est mieux quand c’est servi à l’apéro, alors bon, comptez pour un cake, un vrai, de la dimension d’un moule à cake!)

Cuire les petit pois (à la vapeur pour les frais, à la casserole pour ceux en boite) et préchauffez le four à 180°C soit thermostat 6.

Mélanger les deux farines avec les œufs, puis ajouter le lait et l’huile, assaisonner (le lait se délaye un peu comme quand on fait une pâte à crêpes, c’est plus facile de la rendre lisse dans ce cas). Incorporer la levure.

Ajouter les pignons de pin, le jambon et les petits pois.

Enfourner pour 45 minutes!

cake petits pois

Ce qui m’a interloquée le plus en lisant la recette, c’est pas les petits pois (si vous saviez ce que j’ai pu tenter de mettre dans un cake, vous seriez surpris), mais plutôt la farine de sarrasin. C’est pas ce qu’il y a de meilleur à vrai dire, vous avez déjà gouté une galette bretonne cru ?! un léger gout de ciment. Alors qu’elle ne fut pas ma crainte quand j’ai enfourné le tout au fin fond de mon four, et puis 45 minutes plus tard, verdict …. C’est pas mauvais, le goût est surprenant, les pignons de pin apportent du croquant, mais il manque un peu de jambon.

Note pour prochaine fois : plus de jambon.

Publicités

[ Home Made ]

C’est en ce moment et depuis quelques années, la mode du Home Made, le « fait maison », tout y passe, de la publicité « Bonne maman » ou « Tipiak » qui veulent vendre le concept que c’est la bonne mamie aux cheveux blancs, ou couverte d’une coiffe bigoudaine, qui a fait ce que l’on va manger. Outre cette branche marketing et publicitaire, c’est dans le « fait maison », le vrai, dans lequel j’ai été bercée.

Pour commencer simple si vous habitez à la campagne, le potager ; même s’il est possible de faire pousser des radis en jardinière (j’ai testé), quelques mètres-carrés sont plus souhaitables. Des pommes de terres, des fraises, des framboises, des groseilles, des prunes, des courgettes, des radis, des salades, de la rhubarbe, des carottes, des pâtissons, des panais, tout est possible (pour les deux derniers, il suffit juste d’avoir une mère abonnée à Rustica). Donc première solution, manger ce qui vient de votre jardin, avouons que les fraises « du jardin », même en Normandie, sont largement meilleures que celles du commerce, et le tout sans OGM, sans bicarbonate, colorant, ni conservateur…. Bref, 100% BIO, 100% bons. Ce qui débouche sur des soirées-confitures, à égrainer les groseilles et tout le toutim : 2 en 1, en plus de manger sain à la fois pour le corps et l’esprit, vous créerez des moments de complicité que ce soit avec votre famille ou vos amis.

Si vous ne disposez pas d’un jardin, ou pas suffisamment grand, il y a d’autres solution pour « faire maison », la yaourtière ou la machine à pain, la sorbetière ou le blender, des machines que l’on classera dans la famille des robots ménagers. Tous permettent de manger ce que vous « fabriquer », et la satisfaction n’en ai que plus grande, un plat est toujours meilleur quand c’est vous même qui le faites! Croyez-en mon expérience! Personnellement parmi les 4 instruments cités, mon cœur balance pour la yaourtière, mais attention à toujours veiller à garder une maman yaourt dans le réfrigérateur! La machine à pain, fait souvent une croute trop épaisse, même s’il est possible d’y faire de la pâte à pizza, de la brioche, ou des pains au lait…

Pour ce qui est de manger, je pense vous avoir rassasié, seulement nous ne faisons pas que manger, avouons-le! Alors pour rester dans le je ne gâche rien, et je ne rentre pas dans le système de consommation (ou le moins possible), les astuces beauté. Gommage avec du marc de café, masque pour les cheveux grâce à un œuf, du miel et du citron, les fameuses rondelles de concombre…

Comme vous l’avez peut être compris, j’ai été élevée dans cet univers, non pas dans un souci de dépenser moins, quoi que ces temps-ci… Mais dans un souci d’écologie et de satisfaction personnelle, de non-gaspillage et de non-consommation. C’est alors qu’en grandissant, j’essaye de manger bio, cuisine énormément, n’utilise jamais de micro-onde, composte mes déchets,… Et aujourd’hui dans le summum du « home made », j’ai réalisé ma robe pour le réveillon du jour de l’an, une de mes premières tentatives d’amadouer la machine à coudre, mesdames et messieurs soyez indulgents… Tadam !

Prochainement, les conseils-cuisine pour faire bon, simple, pas cher, en évitant de réchauffer des plats tout faits !