Just another WordPress.com site

Another think

Les genoux écorchés et les paumes incrustées de gravier, y’a pas qu’à 6 ans qu’on a les jambes éraflées, mais y’a qu’à cet âge que l’on dessine des oursons à l’éosine pour soigner ses blessures. Aujourd’hui les blessures sont plus compliquées, le curochrome ne suffit pas, et ça dure parfois des mois, des années ; ça  nous réveille la nuit et ça nous suit la journée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s